Kickboxing

Le kickboxing fait du bien, voilà ! Ses jabs, directs, crochets, uppercuts et coups de pied vous libèrent du stress accumulé et des toxines quotidiennes provenant d’une alimentation déséquilibrée. Le défoulement est total, la purification du corps extrême et la mise en forme indiscutable. après un entraînement de kickboxing complètement zen, vous êtes prêt à foncer dans la vie.
 
Origine
Le kickboxing, inventé par les Japonais après les Jeux olympiques de 1964, est un sport des plus complet qui combine techniques de boxe et coups de pied inspirés du karaté. Au Québec, le kickboxing a été popularisé par Jean-Yves Thériault, champion du monde en 1980 et qui a su conserver son titre pendant plus de 15 ans. De nos jours, le kickboxing est pratiqué par de plus en plus d’adeptes au Québec.
Témoignage
« La fierté que je ressens est digne des plus grands exploits; je suis crevée, mais remplie d’un calme total », nous confie Annie, 31 ans, qui est passée du spinning au kickboxing. Christian, 34 ans, a perdu plus de 35 kilos en 6 mois et mentionne que l’encadrement du cours et les instructeurs, champions d’enthousiasme, lui font oublier tous les tracas et frustrations du bureau.
Pour tous les combats
« Nous formons de vrais guerriers de la vie, nous dit humblement Martin Giroux, instructeur de Kickboxing Sportif à Laval. Ce sont les combats de la vie que doit affronter l’homme moderne : pertes d’emploi, décès d’un être cher ou rupture de couple. Les gens arrivent à entrer en contact avec leur moi intérieur au moyen d’un entraînement des plus intenses. Ils se connectent avec eux-mêmes et apprennent à connaître leurs limites physiques et psychologiques. » C’est de cette façon que les kickboxeurs développent une confiance à toute épreuve. Ajoutons à cela une coordination hors du commun, de l’équilibre, de la souplesse, une condition physique exceptionnelle, une vivacité d’esprit et le tout, développé dans une ambiance d’entraînement plaisante, amicale et familiale.
Efficace et accessible
Contrairement à la croyance populaire, le kickboxing est accessible à tous. Pas besoin d’être en super forme, d’être ultra-souple et encore moins M. ou Mme Muscle. Le kickboxing est un art martial qui se pratique dans le respect et la valorisation des différences. « Concernant les habiletés motrices, l’important est de réaliser des progrès par rapport à sa condition initiale. Voilà pourquoi une atmosphère d’entraînement détendue et non compétitive est primordiale puisque chacun s’entraide, se supporte et se motive » ajoute M. Giroux. Le volet compétitif existe sur la scène locale, provinciale, nationale et mondiale mais il ne regroupe que 5 % des kickboxeurs.
« 95 % des gens pratiquent le kickboxing pour leur santé cardiovasculaire, le raffermissement musculaire, l’énergie, le bien-être, la perte de poids, la flexibilité et la discipline personnelle », souligne Martin Cantin, instructeur.
4 étapes pour bien choisir son école de kickboxing :
– Visitez plusieurs écoles, ce n’est pas la proximité qui doit motiver votre choix, car quelques charlatans affichent des programmes de kickboxing sans même maîtriser le sport.
– Choisissez un centre propre et qui affiche une éthique et une image professionnelles.
– Assurez-vous que le centre ou l’école de kickboxing fasse des combats une activité facultative. Il vous est alors possible d’apprendre la science du combat grâce à des exercices ou des mises en situation contrôlées.
– Commencez par un programme d’introduction qui ne vous demande aucun engagement : le droit d’observer un cours, par exemple, ou encore mieux, un cours d’essai.
Une fois l’école trouvée, essayez de conserver les bonnes habitudes d’entraînement que vous y entreprendrez, puisque qu’elles vous permettront d’avoir une vie plus riche et plus équilibrée.

 

Les commentaires sont fermés